La diversification des entreprises en l’Algérie :

La volonté du gouvernement algérien de diversifier l’économie ne fait plus de doute. Que ce soit contraint et forcé par la conjoncture économique est sans importance. Seul le résultat compte.
Les axes de diversifications sont nombreux mais deux sont symptomatiques du changement d’état d’esprit :

les énergies renouvelables

En effet, afin de préserver les réserves d’énergie fossiles qui représentent pour le moment 90% des exportations du pays, l’Algérie investie dans les énergies renouvelables. Le sud est propice à ce développement et des études sont en cours pour réaliser des complexes éoliens et solaires avec des partenaires étrangers.
http://www.usinenouvelle.com/article/les-energies-renouvelables-priorite-nationale-de-l-algerie.N382001

et le numérique :

Un engouement important existe dans la jeunesse algérienne pour le numérique et ce secteur risque d’aller vite et l’Algérie de dépasser ses voisins. Voir l’article du responsable de la commission IT du FCE qui est un acteur important dans le développement des réseaux en Algérie.

http://www.usine-digitale.fr/editorial/l-algerie-entre-enfin-dans-la-course-au-numerique.N468038

Hélas, peu de données sont disponibles sur le sujet, les dernières études faites par l’état, malgré la création de l’observatoire des TIC en Algérie en 2012, datent de 2008.

http://www.enssea.net/enssea/moultakayat/2012/polpub/2012-50.pdf

Quelques études privées, faites par des étudiants existent.

https://fr.slideshare.net/MerzakBenaissi/economie-numrique-en-algrie-2016-57921844

L’évolution des entreprises privées en Algérie

Après des années d’importation intensive, l’état Algérien semble redécouvrir les entreprises privées souvent familiales tenues à bout de bras, sans beaucoup d’aide, par la nouvelle génération de chefs d’entreprise.

Les enfants, parfois nombreux sont arrivés aux rênes des usines, groupes ou empires crées par leurs parents. Ces enfants ont, pour beaucoup, fait des études, découvert le monde et reviennent avec des idées et des conceptions nouvelles de la gestion des entreprises.

Ils ont compris que ces entreprises pour survivre sur un marché qui devient concurrentiel et croitre en prenant une part de marché significative vont devoir se moderniser.

Les pistes sont nombreuses, nous en avons sélectionné 3 :

  • Acquérir des moyens de productions modernes, des aides commencent à se mettre en place. Le programme de mise à niveau de l’ANDPME a longtemps été acteur sur ce volet,

http://www.pme-dz.com/lagence-nationale-de-developpement-de-la-pme

  • Mettre en place des managers formés, une politique RH valorisant les salariés (formations, stage, perspective dans l’entreprise, etc)
  • Acquérir et mettre en place des moyens numériques de gestion.

Les moyens numériques de gestion dans les entreprises.

Les moyens de gestion sont l’installation de logiciel de gestion de type ERP ou GPAO. Cette génération de logiciels en mode hébergé ou installé dans les entreprises est peu présente :

www.cegid.com/fr/faq/quest-quun-erp

Seuls les laboratoires pharmaceutiques ont une forte couverture d’installation dû à leur contrainte de traçabilité forte.
L’offre existante est de 3 types :

  • Des éditeurs locaux surtout spécialisés en comptabilité, paie et facturation,
  • Une offre en open source qui commence à être présente avec tous les inconvénients que génère ces solutions.

http://casteyde.christian.free.fr/freesoftware/cons.html

  • Des représentants d’éditeurs internationaux : Sage (BSC) et Cegid (Progisys) pour les petites et moyennes entreprises et Microsoft, SAP, Oracle pour les grandes et très grandes entreprises.

Nous allons parler des deux premières Sage , acteur essentiel sur le marché depuis plus de 20 ans avec des solutions TPE, PME  plutôt de type généraliste (comptabilité, paie et gestion commerciale) et les solutions Cegid dédiées métiers avec des solutions RETAIL. Cette offre est leader sur le marché avec la solution CegidBusiness Retail

L’industrie avec Manufactuing PMI, de belles références travaillant avec en totalité depuis 10 ans et les incontournables modules comptabilité  , paie et RH  et gestion commerciale adaptées au marché Algérien avec l’exigence des entreprises internationales.

La révolution n’est pas en marche mais en tant qu’acteur du marché, nous sentons une vraie modification des besoins chez la nouvelle génération de chefs d’entreprises, un vrai besoin d’information, de suivi et d’analyse des prix, stocks, marge et cela nous ravi !!

 

Share This